C'est écologique, c'est fait maison, c'est façile, ça sent bon et c'est pas cher ... que demander de mieux ?
Haa depuis le temps que j'en rêvais ...
j'ai enfin pu peindre mes murs de cuisine avec cette merveilleuse recette
qui date quand même du 17 ème siècle,
et je ne suis pas déçue du résultat bien au contraire.
Allez je vous livre la recette tout de suite !
Tout d'abord je précise que j'ai fait un mix des recettes que j'ai pu trouver sur le net
mais pour les dosages c'était pas ça donc je me suis plantée dans mes dosages c'est à dire que j'en ai fait 10 fois trop donc rien de grave la recette est bonne,
à chacun de faire ses proportions suivant les surfaces à peindre !
j'avais donc 2 murs jaunes à faire et 1 mur prune ( je me suis moins plantée pour le prune).

Les ingrédients et proportions du jaune pour 16 m2 X 3 couches = 48 m2 (je rappelle que vu mon erreur mes doses valent pour 2 fois plus au moins ) :
- 1,5 kg de pomme de terre classique (2€ les 2,5kg)
- 1,5 kg de blanc de meudon (3 € le sachets de 2 kg chez Brico dépo)
- 400 g de pigments jaune (Poudre colorante "Murs d'Autrefois" jaune phocéen 9€ les 400 g chez Casto)
- 7,5 litres d'eau
(Résultat j'en avait beaucoup trop et je n'ai même pas utilisé la moitié donc la prochaine fois je divise tout par 2)

Les ingrédients et proportions du prune pour 9 m2 X 3 couches = 27 m2 (là les proportions sont correctes):
- 400g de pomme de terre
- 400 g de blanc de meudon
- 100 g de pigments (Pigment organique "Comptoire des ocres" Rouge rubis 13,31€ les 100 g chez Artéïs)
- 2 l d'eau

Je vous laisse calculer le coût de revient de cette peinture, j'ose même pas vous l'écrire.

La RECETTE pour le jaune (pour le prune j'ai tout divisé par 4) :

Il faut tout d'abord éplucher 1,5 kg de pommes de terre en faisant bien attention de ne laisser aucune peau ni yeux, elles doivent être parfaites. Les faire cuire à la vapeur (ou a l'eau) et les écraser en purée.

PP9
Ensuite faire chauffer 4 litre d'eau et les mélanger à la purée.
Moi j'ai passé un coup de mixer pour bien délayer tout ça.

Dans un autre saladier : saupoudrer 1,5 kg de blanc de meudon dans 1,5 litre d'eau froide que vous agitez au fouet.
Bien mélanger.

Dans un dernier saladier, diluer les 400 g de pigments dans 2 litres d'eau froide.
PP10 PP12

Le mélange final des 3 saladiers dans cet l'ordre : Blanc de meudon + pigments + purée

pp

Pour éviter tout grumeaux, j'ai passé ma préparation au tamis.
Malgré toutes les recettes que j'ai pu lire sur le net, je ne sais pas si ma peinture avait la bonne consistance, elle était très liquide, presque comme de l'eau en fait !
DSC02946


L'application :

Mes murs avaient une sous couche blanche acrylique de base.
On ne dégage pas les angles à l'avance car la peinture sèche très vite et on verrait une différence de ton donc on fait petit à petit en commençant dans un angle en haut du mur c'est mieux pour récupérer les coulures mais on peut s'entrainer dans un coin qui sera caché c'est pas mal aussi hein ?!
DSC02943

Et on n'avance pas de manière horizontale ou verticale mais en agrandissant l'angle du départ.

(Ici je passe la 2 ème couche)
DSC02953

J'ai utilisé un gros pinceau style spalter et j'ai badigeonné dans tout les sens suivant l'effet recherché.
Chose bizarre : pour le jaune on ne voit absolument pas les traces de pinceau et du coup les effets que je voulais ! par contre pour le prune oui.

(1ère couche)
DSC02947

(2ème couche)
DSC02948

(rendu final des 2 couleurs)
pp13

Très important : bien mélanger votre peinture très régulièrement en cours d'application
car le mélange a tendance à s'épaissir rapidement au fond.
Attendre 6 heures entre chaque couche, la couleur s'éclaircit en séchant.
Moi j'ai passé 3 couches pour avoir la couleur qui me plaisait.
L'application est très façile mais il faut aller vite car elle sèche très vite !

A l'application, vous avez une agréable odeur de purée hummmm !!
Ça change des odeurs chimiques des peintures classiques, pas de soucis d'aération des pièces.

Conservation :
La peinture se conserve au frais en la couvrant avec un linge humide pendant une semaine.

Le nettoyage des outils:
Je vous le donne en mille : à l'eau bien sûr !!!

Finition et protection :
Attention si vous laissez le mur tel quel il ne sera pas possible de le nettoyer ensuite
car la peinture partira au 1er frottement avec de l'eau.
Donc je suis encore à la recherche de la bonne recette : glacis, cire, vernis ???!!!
Mais comment rester écolo ??

Bon maintenant c'est à vous, à vos fourneaux !!
Et bonne peinture !